50
Par - / dimanche 23 septembre 2018 11:30 /
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Par  Slyfried  |  53

C'est dommage, il y avait une discussion sur une presque vdm au sujet des smartphones.
Si je me souviens de ma prose :

Un smartphone, ce n'est pas qu'un téléphone. C'est aussi des dizaines d'autres appareils et de "solutions" : calculatrice, gps, baladeur, appareil photo, "télévision", magnétophone, "console" portable, consultation email, lampe torche, journal, livres (les ebook), CB , podomètre, calendrier, réveil etc...
C'est aussi avoir des applications très utiles : sncf, ratp, paypal, blablacar, les réseaux sociaux etc..
Tu peux en avoir des "éducatifs" : langues, cartes des étoiles, qui te donne les lieux historiques où tu te trouves, d'autres marrantes, d'autres pour jouer etc.

Le caractère tout en un est ce qui a fait la si vite ascension de ce merveilleux appareil et personnellement j'adore le smartphone pour ça. Car je ne me vois pas me trimbaler avec tout ça sur moi. Déjà que je trouve que je suis très souvent trop "encombré"....
Nous parlions du caractère indispensable avec Ryudjinn et MrDusse, et je crois qu'il y avait une intervention de Ivy-Lilith sur le sujet.
Et je trouve que oui, dans un sens, d'avoir un smartphone est indispensable dans notre société. Oui, on peut-être contre tout ça, mais il faut savoir aussi vivre avec son temps et accepter que pour beaucoup c'est un appareil qui est important.


Mais je suis d'accord qu'il n'y a pas réellement besoin d'avoir toujours la dernière version à 1000€. Mais avec les solutions proposés par les opérateurs : location, achat du téléphone en 24-48 mois, cela permet de réduire la somme direct à mettre. Alors oui, il faut aussi savoir ce que l'on veut. La marque ou l'efficacité (ou les deux). Des produits beaucoup plus performant qu'Apple ou Samsung se trouvent très facilement et pour 3 à 4 fois moins cher.
Mais c'est comme pour tout. Pourquoi acheter ? Dans l'absolu presque tout est dispensable.

(C'est un peu décousu, je suis fatigué !)

Par  jepensequenon  |  12

Le commentaire n'a en soit rien à voir avec la VDM. C'est pas parce que mentionne un smartphone que tu dois nous sortir ton monologue de vieux conservateur. Et dans le cas de la VDM, il était plus important de sauver le téléphone. Enfin, à part si tu trouves que le gobelet a aussi pris une trop grande importance dans la vie des gens.

Commentaires
Par  Scott du Canada  |  40

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  jepensequenon  |  12

Le commentaire n'a en soit rien à voir avec la VDM. C'est pas parce que mentionne un smartphone que tu dois nous sortir ton monologue de vieux conservateur. Et dans le cas de la VDM, il était plus important de sauver le téléphone. Enfin, à part si tu trouves que le gobelet a aussi pris une trop grande importance dans la vie des gens.

Répondre
  Slyfried  |  53

C'est dommage, il y avait une discussion sur une presque vdm au sujet des smartphones.
Si je me souviens de ma prose :

Un smartphone, ce n'est pas qu'un téléphone. C'est aussi des dizaines d'autres appareils et de "solutions" : calculatrice, gps, baladeur, appareil photo, "télévision", magnétophone, "console" portable, consultation email, lampe torche, journal, livres (les ebook), CB , podomètre, calendrier, réveil etc...
C'est aussi avoir des applications très utiles : sncf, ratp, paypal, blablacar, les réseaux sociaux etc..
Tu peux en avoir des "éducatifs" : langues, cartes des étoiles, qui te donne les lieux historiques où tu te trouves, d'autres marrantes, d'autres pour jouer etc.

Le caractère tout en un est ce qui a fait la si vite ascension de ce merveilleux appareil et personnellement j'adore le smartphone pour ça. Car je ne me vois pas me trimbaler avec tout ça sur moi. Déjà que je trouve que je suis très souvent trop "encombré"....
Nous parlions du caractère indispensable avec Ryudjinn et MrDusse, et je crois qu'il y avait une intervention de Ivy-Lilith sur le sujet.
Et je trouve que oui, dans un sens, d'avoir un smartphone est indispensable dans notre société. Oui, on peut-être contre tout ça, mais il faut savoir aussi vivre avec son temps et accepter que pour beaucoup c'est un appareil qui est important.


Mais je suis d'accord qu'il n'y a pas réellement besoin d'avoir toujours la dernière version à 1000€. Mais avec les solutions proposés par les opérateurs : location, achat du téléphone en 24-48 mois, cela permet de réduire la somme direct à mettre. Alors oui, il faut aussi savoir ce que l'on veut. La marque ou l'efficacité (ou les deux). Des produits beaucoup plus performant qu'Apple ou Samsung se trouvent très facilement et pour 3 à 4 fois moins cher.
Mais c'est comme pour tout. Pourquoi acheter ? Dans l'absolu presque tout est dispensable.

(C'est un peu décousu, je suis fatigué !)

Répondre

@ Slyfreid..C’est marrant.
Parce que viens juste de parler de «  l’avenir de la société industrielle ». Un manifeste Nero-Luddite de Théodore Kaczinski ( Unabomber pour les intimes ). Dans ce manifeste, l’auteur assure que la technologie est dangereuse pour l’avenir de l’humanité. Je ne l’ai pas encore fini, mais c’est intéressant.

Répondre
  Slyfried  |  53

Je ne connais mais je note !
Je pense au contraire que la technologie est l'avenir de l'humanité. Je pense même que la prochaine "évolution" se fera conjointement avec les technologies et les intelligences artificielles.

Répondre
  Keanu_Riz  |  54

Je vous plutôt ça comme la nécessité de sauver l'objet le plus coûteux, smartphone ou autre.... mais on a des réflexes à la con des fois 😂. Sur la question de l'avenir de l'humanité et de la place de la technologie, j'aime à penser qu'un jour prochain peut-être pas si lointain, on pourra télécharger toutes nos pensées et nos souvenirs sur un support électronique qui nous permettra de vivre presque éternellement ❤️

Répondre
  Slyfried  |  53

Je sais que mes propos qui vont suivre, sont considéré pour beaucoup comme dangereux, mais tant pis !
Je pense que nous pouvons améliorer l'Homme grâce à la puissance des sciences et des technologies, et ainsi transcender les limites biologiques de l’être humain, d’en finir avec la maladie, la souffrance, le hasard de la naissance mais aussi le vieillissement et la mort. Je pense que les technologies peuvent sauver l’humanité, et je pense que dans le courant du siècle prochain nous verrons l’émergence d’une "espèce" nouvelle.
L’humanité traverse une profonde dépression marquée par une mésestime de soi depuis plusieurs siècles. L’Homme est faillible sur bien des aspects, et sa volonté conduit au pire, pourquoi ne pas s’en remettre aux machines et travailler à l’émergence d’une nouvelle humanité ? je m'approprie certains propos :

En tant qu’animaux complexes, nous nous posons la question du sens de notre existence.
Pour les partisans de l’approche scientifique (dont je fais partie), nous sommes vraisemblablement le résultat d’un long processus de sélection naturelle aveugle. Auquel cas, notre existence est un simple phénomène biologique surgi du hasard, sans but prédéterminé.
D’autres pensent que cette évolution a été guidée par la « main de Dieu », ou que nous avons été créés ainsi par une intelligence supérieure. Mais cela ne nous renseigne pas davantage sur le but de notre existence terrestre ! Il y a de nombreuses spéculations métaphysiques à ce propos, mais au final, les religions sont loin d’être d’accord entre elles. « Les voies de Dieu sont impénétrables », dit-on.

A vrai dire, quand bien même nous aurions un but prédéterminé (ce que je ne pense pas), ou pourrait s’interroger sur la pertinence de se soumettre à ce but. La question du sens de notre existence reste largement ouverte.
Toutefois, si notre existence n’a pas de but clair, elle n’est pas pour autant dépourvue d’intérêt. La plupart des humains considèrent qu’il vaut mieux être vivant que mort ! Nous avons d’innombrables occasions de « faire l’expérience de la vie » : penser, concevoir, ressentir, apprendre, découvrir, créer, aimer…
Nous pouvons penser le monde, ressentir des émotions complexes, découvrir ou créer des œuvres d’art, nouer des relations avec nos semblables, expérimenter de nouvelles choses, développer de nouveaux talents, concevoir des idées scientifiques, philosopher, voyager, jouer… Les possibilités sont virtuellement infinies.
Cependant, notre expérience de vie est conditionnée par nos limites biologiques.
Nous sommes limités sur ce plan par la taille de notre cerveau et par notre nombre de connexions neuronales. La quantité de choses que nous pouvons apprendre, créer, expérimenter… est également limitée par notre espérance de vie, qui est aujourd’hui d’environ 80 ans. Il en va de même pour la finesse de nos perceptions, notre capacité à communiquer des idées complexes (contraintes par les limites de notre langage) et ainsi de suite.
Pourquoi ne pas chercher à dépasser ces limites biologiques, afin d’augmenter notre « expérience de vie » au sens large ? En tant qu’individu, mais aussi en tant qu’espèce.

Considérons simplement ce que cela pourrait nous apporter :
En termes d’expérience de vie, déjà : nous pourrions sans cesse vivre, concevoir, expérimenter, ressentir… davantage, développer sans cesse ce qui fait l’intérêt de vivre.
Ou bien en termes d’harmonie sociale : plus de confort, de santé, de solidarité…
Ou bien en termes d’extension de nos possibilités et de nos libertés : toujours plus de façons d’apprendre, de créer, d’imaginer, toujours plus de choses à découvrir…
Mais cela pourrait également être une réponse à la quête de sens dont j'ai parlé plus haut. Pas une réponse unique, dogmatique, se faisant à l’exclusion de toutes les autres ! Chacun donne du sens à sa vie à sa manière. Mais considérons la question suivante : où pouvons-nous aller en tant qu’espèce ?

Répondre

Le problème du transhumanisme est qu'il pose directement le problème de l'eugénisme.
Et c'est une vison à la fois intéressante mais aussi "dangereuse". Car rien que la fin sur ta question " où pouvons-nous aller en tant qu’espèce ? ", cela met directement dans la balance l'intérêt de l'espèce au détriment de la liberté de l'individu.

Répondre
  Slyfried  |  53

Oui 18 25, mais est-ce si grave ? Je pense que l'un des plus gros enjeux des prochaines décennies va être de définir quelles sont nos priorités en tant qu'individu à part entière et en tant qu'espèce.
Voulons-nous continuer à jouir à outrance et entamer un point de non retour fatal ?
Mais ce que tu surnommes transhumanisme; et qui donne directement un côté péjoratif à la chose, peu t aussi être vu comme du technoprogressisme; qui promeut la convergence du progrès technique et du progrès social à travers l'amélioration de l'être humain par les technologies.

Répondre
  Ryudjinn  |  48

Alors juste, parce que tu citais mon nom Slyfried : tu parlais de la Presque VDM où un môme disait que ses parents lui avaient refilés un téléphone à clapet ? Si c'est le cas, mon commentaire paraissait réac', mais je tiens à clarifier un truc : j'ai à peu près la même opinion que toi des smartphones, et j'ai du mal à me passer du mien quand je vois combien il m'est utile au quotidien. Seulement, c'est comme un ordi ultra gamer ou une installation home cinéma : c'est bien si c'est utilisé par la bonne personne. En l'occurrence, je crois que très peu d'enfants et d'adolescents ont une réelle utilité d'un appareil tel que le smartphone. En tout ça sûrement beaucoup moins que la quantité qui en a un.

Répondre
  Slyfried  |  53

Oui, c'était bien celle-ci ! J'approuve ton message, mais le problème pour un adolescent de nos jours qui n'aurait pas un smartphone (et je ne parle pas d'un apple X à 1500€), c'est aussi d'une certaine manière de l'exclure.

Répondre

@Ryudjinn... Les adolescents n’ont aucune notion de nécessité d’utilisation. Leur besoin est tout autre. Il est social, il sert à montrer son appartenance à une caste, à un groupe. On peut considérer le smartphone comme un lubrifiant social en ce qui les concernes, car c’est à cet âge que se construit le conditionnement comportemental de la vie en société. Certains repères leur indiquent qu’ils sont dans le cercle de la “normalité “ et aident à développer leur sociabilité . Les modes et les accessoires sont des indicateurs sociaux, fondamentaux lors de l’adolescence.

Répondre
  MadameDodue  |  57

Scott, peut-être que justement ceux qui ont un téléphone à 1000 balles mais qui se plaignent que la vie est dure n'ont pas passé le cap de la maturité ? Plus de gens qu'on ne le pense vivent pour le paraître.

Répondre
  Ryudjinn  |  48

Perso, quand j'étais au lycée, mon téléphone portable me situait socialement aussi. Il était merdique, pas cher, et ne servait qu'à appeler ma copine. Le message envoyé était donc "votre mode et vous, je vous emmerde". Ça posait le personnage.

Répondre

@MadameDodue. Mon commentaire n’est pas un jugement et encore moins un Casus Belli, hein😁.Je pense que c’est une question de priorités. Force est de constater que le smartphone a pris une place prioritaire dans la vie des gens. Au même titre que la voiture, on ne pourrait plus s’en passer. Et donc, forcément, on place sa valeur devant celle d’autre choses également ( si ce n’est plus ) importantes.

@Ryudjinn ..Moi je chiait déjà sur les effets de mode. Si tout le monde avait un accessoire a la mode, je n'en voulait pas 😏

Répondre
  MadameDodue  |  57

J'avais compris le sens de ton commentaire, Scott ^^ Je rejoins l'avis général, un smartphone a tellement de fonctions et à tellement remplacé d'autres objets que c'est difficile de s'en passer. Après, est-il nécessaire de se ruiner et d'acheter à crédit pour avoir le tout dernier modèle qui sera obsolète dans 6 mois, c'est autre chose.

Répondre
  Ryudjinn  |  48

J'essaie justement d'éviter ce comportement-là aussi, Scott ☺ Si je veux un truc, ce doit être parce que je le veux vraiment, pour moi, mais pas pour imiter les autres, et pas non plus pour ne pas faire comme eux. L'anti-conformisme, finalement, c'est très conformiste. Ma conduite ne doit pas être dictée par les autres, ni dans un sens ni dans l'autre.

Répondre
  Ryudjinn  |  48

Et il faut DÉFINITIVEMENT une fonction "edit" sur l'appli, là où on tape vite, dans des conditions parfois pas terribles, et où la correction automatique nous emm*** !

Répondre
  Slyfried  |  53

Les gens font bien ce qu'ils veulent ceci dit ! Mais en ce qui concerne les smartphones à plus de 1000€, généralement je réponds :

Vous n’en avez pas besoin.
Je ne parle pas du prix, car, ça, et bien 1000€ est sûrement une grosse somme pour beaucoup mais pour d'autre non.
Mais :
Les nouveautés ne sont pas toujours au point, leur durée de vie n’est pas forcément meilleure, et les modèles compris entre 200 à 500 euros répondent plus qu'aux besoins.
Dernièrement, quelqu'un m'a dit : oui, mais tu imagines la qualité des photos !
Bon, c'est vrai, c'est chouette. J'aime ça aussi. Mais la plupart des utilisateurs prennent des photos pour les poster sur les réseaux sociaux. Et pour être publiées, les photos sont compressées, leur qualité est réduite. Quant à ceux qui veulent développer leurs clichés, ils n’utilisent généralement pas un smartphone. Du coup...
Le Design ? Il est d'aussi bonne qualité sur les modèles de 200 à 500 euros.
L'autonomie, pareil.
Et de toute façon, en moyenne, en Europe, on change de smartphone tous les 18 mois. Perso, j'ai dernièrement changé pour un s7 Edge avec 100 remboursé : 300€ neuf.
Vu la qualité du téléphone et pour ce prix, c'est vraiment parfait pour l'utilisation que j'en fait pour deux ou trois ans (voir plus si il tient le choc !)

Répondre
  Ryudjinn  |  48

De toute façon à mon époque, on se contentait d'un bout de bois et d'un rat crevé. Alors OK, c'est un très mauvais agenda, ça ne prend pas de photo, on ne peut appeler personne avec, ça ne permet pas les recherches sur Internet, ça ne contient pas une encyclopédie, ni les Pages Jaunes, ni un dictionnaire, ni un GPS, ni un bloc-notes... Bon, à la réflexion je crois que j'aurais tué pour avoir un truc pareil. N'empêche qu'on jouait avec un rat crevé et puis basta, et on en était bien contents ! (sauf quand on chopait la peste, quand même)

Répondre

@Ryudjinn... Petit veinard. A la mienne , on jouait avec des pierres. Et puis on devait aller à l’école sous les bombardements allemands. Des fois 60km de marché sous la neige alors qu’une mine nous arrachait les jambes.🤣🤣

Répondre
  Ryudjinn  |  48

Ha ! Nous on n'avait même pas le droit d'aller à l'école ! C'était réservé aux enfants des seigneurs. On se contentait de travailler comme des bêtes à la ferme 30 heures par jour, avec une vieille soupe moisie comme unique récompense, et on mourait sous les coups d'épée lors des invasions vikings ! On crevait à 30 ans, de vieillesse et de maladie, et pendant ce temps les enfants du seigneur se prenaient en photo devant nous pour faire des selphies qu'ils postaient sur Instagram avec le hashtag #lespauvrescestvraimentdesmerdeslol

Répondre
  Redy27  |  18

Il manque un point et "Bescherelle" ne prend pas de s. Merci.

Similaires
Chargement…