40
Par - / mardi 24 avril 2018 06:00 / France - Chalon-sur-sa?ne
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Par  merciducadeau  |  9

On parle de "spectre autistique", qui est en fait un continuum de sévérité des troubles autistiques. Ce n'est donc pas : soit tu es autiste soit tu ne l'es pas. Énormément de gens présentent des traits autistiques, rien de dramatique là dedans ! L'autisme, qui je le rappelle est un trouble neuro-développemental, est complexe et caractérisé par un fonctionnement cognitif et social particulier. Les autistes ne sont absolument pas "tarés" comme sous-entendu dans cette VDM. Ils n'ont juste pas la même façon de voir le monde que les personnes qui ne sont pas autistes, et ont donc des intérêts, préoccupations et angoisses différents que les autres. C'est dommage que la représentation sociale que l'on a des personnes autistes soit si négative, elle véhicule des stéréotypes qui difficiles à surmonter pour les personnes concernées.

Par  shina1986  |  10

Tu pourras dire à ton mari que si est absolument seul que ces gènes à lui sont parfaits il devrait pas avoir peur de faire le test .
De toute façon aucun de vous deux n a à sentir responsable , vous n y êtes pour rien , la nature est parfois comme ça .

Commentaires
Répondre
  pipapo  |  21

Donc à choisir entre avoir un enfant autiste ou avoir un enfant méchant vous choisirez d’avoir un enfant autiste?

Répondre

Franchement, je trouve que les autistes ont des valeurs contrairement aux gens tout bonnement méchants. Et en aucun cas je ne veux cesser d'être autiste. Cela fait partie de moi, si cela pouvait se guérir je refuserais, ou j'accepterais uniquement si ça corrige les troubles les plus gênants pour la vie de tous les jours, mais le reste, mes intérêts, opinions, petites manies sans gravité etc. cela fait partie de ma personnalité. On aime ou on n'aime pas. En tout cas, si on me l'enlevait, je ne serais plus plus moi. Un peu comme si j'avais fait de la chirurgie esthétique (et non pas réparatrice).

Répondre
  Real Mr Dusse  |  25

J'ai dit que je voulais être un autre genre de personne, pas nécessairement une personne mauvaise ou méchante. Ça fait juste 23 ans que je vis avec tout un tas de problèmes dont je me serais bien passé.

Par  shina1986  |  10

Tu pourras dire à ton mari que si est absolument seul que ces gènes à lui sont parfaits il devrait pas avoir peur de faire le test .
De toute façon aucun de vous deux n a à sentir responsable , vous n y êtes pour rien , la nature est parfois comme ça .

Par  merciducadeau  |  9

On parle de "spectre autistique", qui est en fait un continuum de sévérité des troubles autistiques. Ce n'est donc pas : soit tu es autiste soit tu ne l'es pas. Énormément de gens présentent des traits autistiques, rien de dramatique là dedans ! L'autisme, qui je le rappelle est un trouble neuro-développemental, est complexe et caractérisé par un fonctionnement cognitif et social particulier. Les autistes ne sont absolument pas "tarés" comme sous-entendu dans cette VDM. Ils n'ont juste pas la même façon de voir le monde que les personnes qui ne sont pas autistes, et ont donc des intérêts, préoccupations et angoisses différents que les autres. C'est dommage que la représentation sociale que l'on a des personnes autistes soit si négative, elle véhicule des stéréotypes qui difficiles à surmonter pour les personnes concernées.

Répondre
  LAlbert11  |  23

Tare: "Défectuosité physique ou psychique, le plus souvent héréditaire, présentée par un être humain, un animal."

L'autisme étant bien une défectuosité psychique, il s'agit, à proprement parler d'une tare. Et donc, par définition, un autiste est bien "taré". Bien entendu, cela est à prendre littéralement, et non de manière péjorative.

Et pour la justification de "défectuosité", je crois qu'on pourra facilement être d'accord que dans une "société" (groupe basé sur les interactions sociales), avoir des troubles de communication et d’interactions sociale EST un défaut.

Répondre
  Just_Eyres  |  16

MrDusse, j'ai cru comprendre que tu étais atteint d'autisme suite à ton commentaire "Ben écoutez, moi je le suis, et des fois je donnerais n'importe quoi pour être autre chose."
Malgré ça, je ne trouve pas que ça te donne le droit de dire de telles choses. Ton commentaire est inacceptable. Il y a beaucoup d'autistes qui se battent tous les jours pour être indépendants, travailler et se défaire de cette image, qui leur colle à la peau, de personnes inutiles et assistées. Alors même si ce n'est pas ton cas, ne propage pas de tels préjugés, ils sont malheureusement déjà trop présents.

Répondre
  Real Mr Dusse  |  25

Tout à fait, je le suis. Et j'ai été extrêmement choqué par le commentaire qui précède le mien (sinon évidemment que jamais je ne me serais donné la peine de l'écrire). Les autres je ne sais pas, mais moi, j'ai passé 14 mois à travailler pour Décathlon, pour au final me faire jeter dehors alors qu'à mon arrivée, ils me promettaient monts et merveilles. Avant cette expérience, je touchais une certaine somme d'argent chaque mois, qui m'assurait un certain train de vie (ce qui est de nouveau le cas aujourd'hui). Et en entendant des raisonnement comme celui de LAlbert11, je me dis que le fait que la plupart des neurotypiques payent pour moi et tant d'autres autistes, c'est le juste retour du bâton. D'où ma réaction.

Répondre
  gwenouille  |  3

J'avoue ne pas comprendre en quoi ce qu'il dit est un problème. Il a le droit d'avoir son propre ressenti, indépendamment de tous les autres autiste. Les personnes autistes ont elles aussi une personnalité et elle ne sont pas toutes à mettre dans le même bateau. Même s'il y a bcp de préjugés, certains ne sont pas tombés du ciel et pour certains autistes, ces préjugés sont une réalité avec laquelle il faut vivre tous les jours. Une personne extérieur aura souvent à faire à l'autisme une fois dans sa vie, en passant. Mais une personne autiste le sera tous les jours. Et quand on en est à la 5e dispute/reproche de la journée pour un quiproquo, pour un contexte non saisi. Pour essayer de justifier un point de notre personnalité que des personnes qui ne sont pas nous comprennent toujours mieux, eh bien oui on a envie que ça cesse. Car c'est 5 dispute par jour/par an, depuis quelques décennies, et faut vivre avec ce poids. Alors quand je vois toutes les personnes qui mettent des pouces négatifs seulement parce qu'une personne autiste dit ne plus vouloir rencontrer ces difficultés, pour moi ça revient à nier ce qu'il ressent, donc nier le handicap, donc nier l'autisme et ce qu'il représente, alors même que ces personnes prônaient la tolérance et l'acceptation de l'autisme quelques poste plus haut. Tu ne peux pas dire à une personne avec handicap "j'accepte ton handicap, mais attention, je n'accepte que la partie positive de ton handicap, hein". Ben oui, il y a des personnes qui vivent mal le fait d'être autistes.
Enfin moi aussi je suis profondément choquée par ces postes. J'ai l'impression de lire d'une part "l'autisme est accepté est bien vu" et d'assister en direct justement à son rejet. Le summum : "à choisir entre un enfant autiste et un enfant méchant tu veux quoi ?" Non mais sérieux, c'est quoi ce choix ? Heureusement que le monde ne se résume pas à "autisme" en opposition à "méchant"... :/

Par  pipapo  |  21

Bon courage à vous deux

Similaires
Chargement…