7

Ça se passe comment le boulot ?

"Boarf, il y a des hauts et des bas"

Par Lewis - / dimanche 30 septembre 2018 18:30 /
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Commentaires
Par  Golvan  |  41

Perso, j'ai beau collectionner les râteaux, c'est pas pour cela que j'ai amassé beaucoup de feuilles .....

Pour être plus efficace, il me faudrait peut-être me mettre à collectionner les pelles ?

Par  Golvan  |  41

Sinon, pour l’anecdote, je me rappelle de l'époque qui commence à devenir franchement lointaine (1993) où le service national était encore de mise.

J'étais sergent à l'époque, et je servais dans un régiment situé au beau milieu d'une forêt. En cas de faute de discipline de la part des appelés (les types qui devaient à l'époque faire environ un an de "service national" c'est à dire de devenir pendant cette période des soldats de l'armée française), La sanction "classique" à cet endroit (mon régiment) était de ramasser les feuilles mortes et les mettre en tas sur le terrain de sport du régiment, puis de les collecter pour transport vers un centre de destruction (on ne brulait pas les feuilles sur place de peur d'incendier la forêt alentour). Je vous rappelle le site et l'époque : une caserne au milieu d'une forêt au mois d'octobre, en plein période où les feuilles mortes se ramassent à la pelle, mais surtout tombent encore plus fort que la pluie.

Un jour, je "supervisais" (en clair je luttais contre le sommeil et l’ennui en regardant autrui travailler) des appelés fautifs et donc forcement punis faire "leur devoir" (ramasser les feuilles mortes en octobre), et alors qu'ils avaient presque terminer de faire un superbe tas de feuilles sur le terrain de sport afin de le ramasser, ce dernier(le terrain) a été choisi par deux Puma (des hélicoptères français, pas la féline bestiole) de l'ALAT (aviation légère de l'armée de terre) pour ce poser pour la nuit alors qu'ils étaient en transit à travers la France.

Les tas de feuilles mortes ramassées avec conscience et persévérance par mes "fautifs" se sont envolés comme .... des feuilles mortes qui volent au vent .....

Je vous raconte pas la tête que tiraient mes appelés punis qui venaient de trimer pendant deux heures à ratisser des feuilles mortes dispersées en moins d'une seconde par un hélicoptère qui se pose à coté ....

Jouissif.

Rien que d'y repenser, j'en ai encore les larmes aux yeux.

Similaires
Chargement…