15

Calais : trois ans de prison pour avoir mis son bracelet électronique au chat

Par VDM / jeudi 10 janvier 2019 05:00
Illustration - © iStock
Le chat n’a pas été inquiété par la Justice.

Certains êtres humains ne savent pas exploiter les secondes chances qu’on leur donne. C’est le cas d’une Calaisienne qui vient d’être condamnée à trois ans de prison dont cinq mois ferme pour avoir retiré son bracelet électronique et l’avoir placé autour du cou de son chat.

Devant initialement être jugée en décembre dernier, cette jeune femme bien connue des services de police avait demandé un report de son audience. Un délai qui ne lui a visiblement pas permis de trouver une défense à même de convaincre la Justice. Et pour cause, puisque le port de l’appareil remplace la prison, le retirer est considéré comme une tentative d’évasion. 

Une donnée qui avait dû échapper à la jeune femme qui a évoqué une blague ayant eu lieu au cours d’une soirée familiale et rendue possible par un bracelet mal serré. Quoi qu’il en soit, cela n’a pas fait rire les policiers qui, alertés automatiquement, se sont rendus chez elle et l’y ont trouvée sans bracelet. Après avoir disparue dans sa chambre quelques instants, elle est revenue avec l’objet portant encore quelques poils de chat.

Le plus ironique dans cette affaire, c’est que la peine à laquelle la délinquante vient d’être condamnée est bien supérieure à celle pour laquelle elle portait le bracelet. Soit douze mois de prison pour avoir conduit sans permis en état de récidive. Et cette fois-ci, pas d’option, elle a filé directement en cellule.

Et vous, pour quel genre de crime mettriez-vous un bracelet électronique à votre chat ? Détournement de croquettes ? Meurtre de plantes vertes avec préméditation ? Désolé, c’est jeudi, on va pas se lancer sur les alternatives à la prison. Si ? Comme vous voulez.

Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires

Space (mountain), sur toutes les sources que j'ai trouvé, ils disent : 5 mois ferme :

"Les faits remontent au 14 décembre et lui avaient valu de comparaître devant le tribunal le mardi suivant. La prévenue avait alors demandé le renvoi de son jugement afin d’essayer de comprendre ce qui a bien pu lui arriver et avait été placée en détention provisoire en attendant. Ce mercredi, Sabrina Martin a donc comparu devant le tribunal de Boulogne-sur-Mer.

Cette jeune Calaisienne devait répondre de faits d’évasion. En réalité, elle n’avait pas fui. Simplement, elle avait enlevé son bracelet électronique qu’elle avait placé au cou de son chat ! Les policiers l’ont constaté alors qu’ils se sont rendus à son domicile : si elle y était bien présente, elle ne portait pas son bracelet à la cheville. Après un court instant, dans sa chambre, elle reviendra avec le bracelet… encore porteur de poils.

Elle ne s’explique toujours pas comment le bracelet était arrivé au cou du chat.
Qu’elle l’ait placé autour de son chat, c’est la version la plus vraisemblable, mais ce n’est pas celle de la prévenue, qui à l’audience ne s’expliquait toujours pas comment le bracelet était arrivé là. Il faut dire qu’après avoir pris un bain, la jeune femme avait ingurgité quatre bouteilles de vin. Dès décembre, elle avait invoqué le fait que le bracelet n’était pas assez serré, ce qui lui laissait le loisir de pouvoir l’enlever à son gré. Mais de là à arriver autour du cou de Minou…

En revanche, devant le tribunal, Sabrina Martin a maintenu sa version qui consiste à mettre en cause les policiers, qui auraient pénétré dans son domicile à son insu pour prendre une photo et l’envoyer au juge d’application des peines. Sabrina Martin a été condamnée à cinq mois de prison ferme avec maintien en détention."

- La Voix du Nord -

Commentaires

Space (mountain), sur toutes les sources que j'ai trouvé, ils disent : 5 mois ferme :

"Les faits remontent au 14 décembre et lui avaient valu de comparaître devant le tribunal le mardi suivant. La prévenue avait alors demandé le renvoi de son jugement afin d’essayer de comprendre ce qui a bien pu lui arriver et avait été placée en détention provisoire en attendant. Ce mercredi, Sabrina Martin a donc comparu devant le tribunal de Boulogne-sur-Mer.

Cette jeune Calaisienne devait répondre de faits d’évasion. En réalité, elle n’avait pas fui. Simplement, elle avait enlevé son bracelet électronique qu’elle avait placé au cou de son chat ! Les policiers l’ont constaté alors qu’ils se sont rendus à son domicile : si elle y était bien présente, elle ne portait pas son bracelet à la cheville. Après un court instant, dans sa chambre, elle reviendra avec le bracelet… encore porteur de poils.

Elle ne s’explique toujours pas comment le bracelet était arrivé au cou du chat.
Qu’elle l’ait placé autour de son chat, c’est la version la plus vraisemblable, mais ce n’est pas celle de la prévenue, qui à l’audience ne s’expliquait toujours pas comment le bracelet était arrivé là. Il faut dire qu’après avoir pris un bain, la jeune femme avait ingurgité quatre bouteilles de vin. Dès décembre, elle avait invoqué le fait que le bracelet n’était pas assez serré, ce qui lui laissait le loisir de pouvoir l’enlever à son gré. Mais de là à arriver autour du cou de Minou…

En revanche, devant le tribunal, Sabrina Martin a maintenu sa version qui consiste à mettre en cause les policiers, qui auraient pénétré dans son domicile à son insu pour prendre une photo et l’envoyer au juge d’application des peines. Sabrina Martin a été condamnée à cinq mois de prison ferme avec maintien en détention."

- La Voix du Nord -

Par  GrrendeL  |  27

Si ça se trouve la place du chat était aussi en prison pour actes de cruauté envers les animaux quand ma chatte attrapait un rongeur un oiseau ou un lézard c'était parti pour l'ode à la torture et à l'horreur pendant plusieurs longues minutes voire dizaines de minutes nous l'avons toujours couverte mais aujourd'hui je me dis qu'un collier électronique ou a minima à clochettes aurait été une peine nécessaire pour protéger la société de ses pulsions barbares.

Répondre
  Kinvald  |  31

♫ ♫ ♫♪
Si y'a plus de Barbie "actrice prono, y' veut la barbie sado maso
Ou la barbie infirmière sans la blouse ça f'ra l'affaire
Entends sa prière c'est un pauvre célibataire tout petit et tout vert
Et sexuellement c'est la misère
Papa raël descends du ciel avec des joujous par milliers
N'oublie pas ses p'tits souliers
Il voudrait une barbie pour lui tenir compagnie
La Barbie nympho mini jupe et talons hauts

Barbie nympho
talons hauts
enlève le haut

actrice porno
miss météo
sado maso
hot vidéo ♫ ♫ ♫♪

Par  Indyx  |  19

Cher Elite de la Nation, je t'invite à lire cet article d'un média spécialisé sur la région de Calais qui précise 3 ans de prison dont cinq mois ferme, comme dans cette news. Ce sont les autres sites qui ont choisi de ne retenir que la prison ferme.

http://www.nordlittoral.fr/116499/article/2019-01-10/elle-fait-porter-son-bracelet-electronique-au-chat-cinq-mois-ferme

Répondre

J'veux pas faire ma raclette, car ce n'est pas bien grave, mais le titre de ton lien est « Elle fait porter son bracelet électronique au chat: cinq mois ferme » et il précise qu'en toute fin d'article « a été condamnée à trois ans de prison, donc cinq mois ferme. ». C'est pour préciser qu'elle a en du sursis. La prison avec sursis désigne une condamnation pénale que le condamné n'a pas à effectuer, sauf nouvelle condamnation pour une autre infraction dans un délai de cinq ans.
Ce qui n'est pas trois ans à faire de prison comme peut le sous-entendre ton titre !

"Et paf ! Remonte ton slibard, Lothard !" ;-)

Répondre
  Indyx  |  19

En fait, la seule chose que tu soulignes c'est que notre article est plus précis que les autres, sources locales à l'appui. Si le titre peut prêter à confusion, j'en conviens, le contenu est précis et expliqué et, puisque tu aimes la précision, je te rappelle qu'une peine avec sursis reste une peine de prison. Le titre n'est donc pas faux.
Sur ce, je m'arrête là sur le sujet.
Bonne journée à toi,
Indyx

Similaires
Chargement…