29

Monarchie : l’héritier au trône de France soutient les gilets jaunes

Par VDM / mardi 11 décembre 2018 05:00
Illustration - © Facebook
Mesdames, Messieurs, le Roi.

Révolte, insurrection, désobéissance voire révolution, la mobilisation des gilets jaunes a reçu beaucoup de noms et tous renvoient plus ou moins à la contestation du pouvoir en place. Et pour cause, nombre de manifestants reprochent à Emmanuel Macron sa façon de gouverner “jupitérienne”. Cela n’a pourtant pas empêché Louis de Bourbon A.K.A. Louis XX A.K.A. l’héritier au trône de France de soutenir le mouvement dans un post Facebook hallucinant. 

En effet, le Prince Louis n’a pas seulement exprimé sa “solidarité” et sa “profonde compassion” aux gilets jaunes. Il a aussi tenu à leur dire qu’il confiait la France à “Notre Dame” qui est la “vraie Reine de France” et à rappeler que notre pays est la fille aînée de l’Eglise. De quoi se souvenir que les Rois de France, et donc une partie de ses ancêtres, se sont longtemps considérés comme les représentants vivants de Dieu sur Terre et faisaient donc tout ce qui leur passait par la tête. 

Enfin, il est à noter que Louis n’est pas fou. Car s’il insiste sur l’importance d’entendre les revendications du “peuple de France qui se dresse pour défendre son mode de vie et sa dignité”, il a tout de même tenu à condamner les violences des groupes extrêmes. Et on le comprends puisque les Bourbons savent mieux que personne qu’un peuple en colère et violent peut faire pas mal de dégâts. 

Bref, on tient peut-être la plus improbable des récupérations politiques. Toutefois, l’initiative ne manque pas d’un certain panache. Manque de chance pour l’héritier, ce n’est probablement pas ce dont les Français ont besoin. Car le panache ne se mange pas ni ne fait rouler les voitures à moindre coût.

Et vous, quel est votre rapport à la monarchie ? Y voyez-vous une relique amusante du passé ou au contraire une éventualité à considérer ?

Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Par  Docendo_Discitur  |  65

Je vous trouve un brin narquois. En quoi est-ce mal que l’autoproclamé héritier légitime du Royaume de France et de Navarre donne son opinion sur ce mouvement ? C'est un citoyen français et il en a le droit comme tout à chacun. Et je tiens à vous rappeler qu'il gagne sa vie, a fait des études et il ne vit pas, LUI, de l'argent public comme tout vos représentants grassement payés.

Je viens d'un pays où la monarchie existe encore et ironiquement nous sommes bien plus démocrate que vous ne l'êtes dans l'exercice du pouvoir, dans le fonctionnement et dans la démarche démocratique.

Commentaires
Par  Docendo_Discitur  |  65

Je vous trouve un brin narquois. En quoi est-ce mal que l’autoproclamé héritier légitime du Royaume de France et de Navarre donne son opinion sur ce mouvement ? C'est un citoyen français et il en a le droit comme tout à chacun. Et je tiens à vous rappeler qu'il gagne sa vie, a fait des études et il ne vit pas, LUI, de l'argent public comme tout vos représentants grassement payés.

Je viens d'un pays où la monarchie existe encore et ironiquement nous sommes bien plus démocrate que vous ne l'êtes dans l'exercice du pouvoir, dans le fonctionnement et dans la démarche démocratique.

Répondre
  Slyfried  |  40

Depuis la fin du Second Empire et le début de la Troisième République, la monarchie est un gros mot pour de nombreux français. Son matraquage dans l'historiographie en est l'exemple parfait.
Mais ce qui est le plus ironique, oui, c'est que la France est bien la plus monarchique des démocraties européennes.

Répondre

Personnellement je n’ai pas envie d’avoir le petit-fils de Franco comme roi de France.
Est il réellement légitime?
En quoi est il légitime vis à vis des Bonapartistes et des Orléanistes?

Libre aux aficionados de la monarchie de débattre sur lui…

Répondre
  AdHominem  |  23

Friðrik Lasserre, je crois que c'est pour cela que Docendo_Discitur a usé du terme "autoproclamé", car il n'y a pas qu'un seul prétendant.

Répondre
  Araldwenn  |  9

Autoproclamé héritier légitime ?? Y a erreur dans la formulation. Il n'est pas autoproclamé, mais bien le légitime héritier des rois de France, contrairement à l'autoproclamé monarque actuel qui siège au plus haut poste de la République ;P

Répondre
  Sejta  |  17

Les rois de France étaient loin d'être les tyrans que nous avons dans l'imaginaire collectif. 1789 est une révolution, avant tout, bourgeoise contre le peuple. Les français, en majorité, aimaient leur roi et les cahiers de doléance de 1788-1789 en témoignent.
Il ne faut pas oublier que la République Française est le fruit d'un génocide.

Répondre
  brhd  |  42

"En quoi est-ce mal que l’autoproclamé héritier légitime du Royaume de France et de Navarre donne son opinion sur ce mouvement ? "

Ce n'est pas qu'il donne son opinion qui est mal, c'est surtout, de mon point de vue, qu'il est l'héritier d'un régime monarchique qui se fichait éperdument du peuple d'en bas, et de son sort.

Oui, j'ai un peu de mal avec la monarchie, de constater un peuple qui adule une famille sous le simple prétexte qu'elle a le nom qu'il faut.
Que cette même famille n'a rien à faire pour rester au pouvoir, juste d'avoir le nom qu'il faut.

La monarchie est une forme d'opium du peuple : si je prend l'exemple de la Grande Bretagne, je suis effaré de voir une telle effervescence autour de la naissance d'un bébé royal, alors même que certains anglais ont du mal à vivre...
On détourne le regard du peuple via des belles histoires de princesses et de princes.

Certes, je caricature un tantinet, mais selon moi, la royauté ne... sert à rien. A part éventuellement une sorte d'icône patriotique, sous laquelle le peuple se reconnait et... s'unit ?

Répondre
  brhd  |  42

"1789 est une révolution, avant tout, bourgeoise contre le peuple"

Je ne suis pas d'accord : j'ai la vision d'une bourgeoisie qui a utilisé le peuple contre l'aristocratie.

Répondre
  Sejta  |  17

brhd, concrètement, quelle est la différence entre une monarchie et une démocratie "élitocrate" ?
(Et pour votre information, je ne suis pas monarchiste)
La monarchie n'est pas un régime honteux dès lors que la réalité du pouvoir au quotidien incombe à une assemblée élue au suffrage universel et à un Premier ministre responsable devant elle.

Je n'ai plus le temps nécessaire pour vous répondre personnellement, je me permets donc de vous citer Maxime Tandonnet :


« Une famille incarne la continuité nationale. Un souverain héréditaire est placé au sommet de l'Etat, même s'il n'est pas en charge de l'exercice du pouvoir au quotidien, sa mission étant avant tout symbolique. Cette formule à l'avantage d'éviter le basculement de la vie publique dans la frénésie mégalomaniaque: la place au sommet est déjà occupée, quoi qu'il arrive et elle n'est donc plus à prendre [...]
La France a un système hybride, ni République, ni monarchie. Elle n'est pas une République, au sens de la Constitution de 1793, dans la mesure où sa vie publique échappe aux citoyens et à la recherche du bien commun pour devenir l'otage des calculs carriéristes et narcissiques d'une poignée d'individus qui l'ont ainsi confisquée. Mais elle n'est pas non plus une monarchie car ces personnages sont en concurrence permanente, ce qui vaut au pays une surenchère dans la démagogie et l'imposture. En outre, faute d'un roi incontesté - qu'il soit le peuple souverain ou le monarque héréditaire - des roitelets ou postulants roitelets, médiocres sur le plan humain comme intellectuel, sont animés avant tout par une vanité aveugle, et non par des sentiments d'honneur et de dévouement au bien commun.

L'ère du général de Gaulle a permis de masquer ces contradictions pendant une décennie. Lui bénéficiait d'une légitimité historique, issue du 18 juin 1940, lui conférant un statut particulier de personnage de l'histoire, comme il en vient un tous les deux siècles. Mais lui une fois parti, ce système bancal ne pouvait que sombrer dans le chaos et la comédie grotesque qui devient un monstrueux boulet pour notre pays. »

Répondre
  brhd  |  42

Alors déjà, qu'on se comprenne bien, je ne dis pas, loin de là, que la situation actuelle est bonne, ou meilleure.
Je me contentais d'évoquer la monarchie, et le jugement que j'ai sur elle.

Il existe d'autres systèmes, d'ailleurs... Pour info, je me considère comme anarchiste pragmatique, c'est à dire que je suis idéalement pour une anarchie (au sens noble du terme), tout en étant conscient que ce système est voué à l'échec, la nature humaine étant incapable de s'auto réguler et s'auto gérer.

"sa mission étant avant tout symbolique"
C'est bien l'un des points qui me dérange dans la monarchie, justement.
Des personnes qui vivent dans des conditions de vie plus que confortables, alors même qu'elles ne servent pas la société, mis à part être un symbole, une représentation de la Nation.

"La monarchie n'est pas un régime honteux dès lors que la réalité du pouvoir au quotidien incombe à une assemblée élue au suffrage universel et à un Premier ministre responsable devant elle. "
Donc au final, on rejoint les castes politiciennes, auxquelles on rajoute un symbole qui ne sert à rien.
La Grande Bretagne, pour en revenir à elle :
Une famille royale qui n'est bonne qu'à parader et à se montrer, un parlement détruit par le populisme et des campagnes politiciennes lors du Brexit, ...
Pas très fameux comme système, pas plus que le notre en tous cas.

La Belgique ? Coupée en deux...

L'Espagne ? Un roi qui va chasser des espèces en voie de disparition en Afrique pendant que son Peuple galère...

Le Roi n'est qu'un président de notre système à nous, sauf qu'il l'est définitivement et sans remise en question possible...

Répondre

En quoi est-ce mal ? Si tu poses sincèrement la question je peux te donner mon avis dessus.
C'est mal car une monarchie scandinave ne vaut malheureusement pas une monarchie française. L'économie y est différente, et ainsi il en va de son histoire.
La politique française est soucieuse de son caractère démocratique. Or en ce moment nous subissons une crise économique qui amène notre système politique à s'essouffler et à atteindre ses limites. On accède alors à des dérives totalitaires, avec un soulèvement du peuple.
Il est très facile de dire que notre république démocrate est plus dictatoriale qu'une monarchie quand on prend le problème sans tenir compte ni des tenants ni des aboutissants. Ce n'est pas notre république qui est responsable de la situation, bien au contraire. Peut-être même a-t-elle limité la casse plus qu'on ne veut bien le croire sur un pays dont la mentalité est assez peu versée dans le patriotisme qui est à tort confondu avec le nationalisme.
En France, c'est la montée en puissance des mesures dictatoriales qui peut amener à la monarchie. C'est notamment le cas lorsque le président utilise les forces armées pour réprimer les manifestations du peuple face à sa politique inégalitaire et opportuniste. Cette politique a d'ailleurs pour objectif de ne sauver qu'une partie du peuple en sacrifiant les plus faibles en réaction à la perte de profits.
Conséquence : soit le président se transforme en tyran et instaure la dictature, soit le peuple met en place un leader charismatique qui instaurera la dictature.
Dans tous les cas, la monarchie sur ces terres n'est pas synonyme de démocratie et ne pourrait le devenir d'ici plusieurs siècles. La monarchie serait ici au contraire l'aboutissement de la conséquence de la dictature. On serait dans une république bananière, jusqu'à ce qu'un héritier royal quelconque se prévalant d'un quelconque droit à régner reprenne les rênes et "guide" le peuple au sein d'une Europe opportuniste.

Répondre
  Tharkun  |  37

Arf !
@Docendo_Discitur, sauf erreur de ma part, tu viens d'un pays dont le roi actuel descend d'un ancien militaire des armées révolutionnaires françaises, puis maréchal d'Empire, enfin élu prince héritier puis adopté par le roi alors sans descendant.
Dans le genre opportuniste, il se plaçait bien, le Jean-Baptiste,

Par  Sedirae  |  18

En France on souffre un peu de schyzophrenie en ce qui concerne la monarchie on est toujours intrigués par l'Angleterre par exemple et les mariages princiers sont retransmis a la télé. En faisant sans cesse référence a la révolution on Facebook t par la même référence a la royauté. Louis XVI n'est pas le dernier roi et la monarchie constitutionnelle aurait pu devenir notre régime sans une histoire de drapeau. Je serais assez pour un tel régime. Maintenant je crois mais peut être que je me trompe qu'il n'y a pas qu'un prétendant au trône.

Répondre
  Phi21  |  13

Bah comme disait l'autre : en démocratie, c'est le peuple qui élit son dictateur.

Répondre
  the_unforgiven  |  35

Ouais ben je préfère encore avoir un président qu'on peut virer tous les 5 ans plutôt que me payer une tête de noe*d dirigeant à vie "de droit divin" qui lèguera le trône à sa marmaille, incompétent ou non.
En plus, étant complètement, athée va faloir me trouver un autre argument pour légitimer un autocrate.

Par  evitbzh  |  19

Ne pas oublier que le blanc de notre drapeau est traditionnellement le symbole de la monarchie. Le bleu représente paris et le rouge le sang versé par les révolutionnaires.

Par  Kaa04  |  45

C’est facile 200 ans plus tard de dire qu’on soutient le peuple. Qu’est-ce qu’il vient foutre là ce con? Elle a fait quoi sa famille pour le peuple depuis toutes ces années? Est-ce qu’ils hébergent des clochards dans leur demeure? Ils font des collectes pour la banque alimentaire? Je crois pas. Alors allez vous asseoir sur votre couronne. Si elle ne vous sert qu’à pleurnicher sur votre «lustre» passé c’est que vous ne faite que salir un peu plus cet ordre qui se doit d’être une élite que le peuple doit être fier de suivre et non de servir. Un noble se doit d’avoir un état d’esprit digne pas une posture d’apparat.

Par  Djef Ray  |  17

Extrait d'interview de "Monseigneur" (oui, c'est comme cela qu'il se fait appeler) : « L’autre jour, je suis allé au consulat français de New York inscrire mes enfants. J’ai fait la queue comme tout le monde, et quand j’ai décliné mon nom, je voyais bien qu’il ne disait rien à la dame qui s’occupait de moi. Il y a deux cents ans, elle n’aurait pas réagi ainsi... »Si c'est pas un beau melon d'avoir un tel ego ? En quoi devrions nous réagir de façon particulière à son nom, qu'a-t'il fait de remarquable pour le bien commun qui le mériterait ? On dirait un candidat de télé réalité qui voudrait passer devant tout le monde à l'entrée d'un boite de nuit en scandant : "Mais vous ne savez pas qui je suis !?"

Loin de moi l'idée que notre actuelle république soit le meilleur système qui existe, mais de là à dire qu'une monarchie présente des avantages... ?!
La lutte des ces parvenus arrivistes égale largement celles des politiques pour obtenir le pouvoir, il n'y a qu'a voir les gueguerres entre les différentes familles prétendantes qui se revendiquent héritières légitime du trône... Ne pas oublier que bien des guerres ont eu pour départ des querelles familiales de ce genre, qui ont tuées beaucoup de citoyen qui n'avaient rien a voir avec le problème, rien demandé à personne et rien à y gagner.
Pour mémoire, la monarchie Française est un système patriarcal (donc sexiste, aucune femme n'aura jamais la moindre chance d'accéder au pouvoir) et chrétien. Pour moi, rien de moins qu'un retour en arrière par rapport à notre société actuelle.

Similaires
Chargement…