13

Un gilet jaune met l’Elysée et un péage en vente sur Internet

Par VDM / lundi 7 janvier 2019 05:00
Illustration - © Twitter - Capture d'écran
Les prix défient toute concurrence.

En ligne, tout se vend et tout s'achète. Genre vraiment tout. Même des radars automatiques, des péages autoroutiers et le palais de l’Elysée. C’est en tout cas ce que laissent croire les annonces postées par un gilet jaune de Mayenne sur le célèbre site de petites annonces Le Bon Coin.

Très créatif dans sa manière de protester, ce militant a en effet commencé par mettre en vente un radar automatique pour 50 euros. Un prix franchement abordable pour ce qu’il qualifie d’“appareil photo ultra moderne, superbe flash, sera nettoyé prochainement.” Mais l’homme ne s’est pas arrêté là puisqu’il a ensuite proposé à l’achat le péage de Vaiges sur l’A81 pour 20 euros. Il précise qu’il a été très bien entretenu par les gilets jaunes. 

Enfin, l’homme a poussé la vanne jusqu’à vendre l’Elysée et c’est, de loin, l’affaire la plus intéressantes des trois. Le prix proposé pour ce gigantesque palais en plein centre de Paris et accompagné d’une “superbe vaisselle payée par les impôts des Français” n’est que de 900 euros. Vu le prix du marché parisien de l’immobilier, il fallait sauter sur l’occasion.

Malheureusement, tout ça n’était qu’une blague (et si vous ne l’avez pas compris, il est grand temps de vous poser des questions). Pire, Le Bon Coin a retiré l’annonce de mise en vente du palais présidentiel. Ben ouais, toutes les bonnes blagues ont une fin.

Et vous, quelle partie de la France éternelle mettriez-vous en vente si vous en aviez la possibilité ? De quoi pourrait-on se débarrasser pour se faire un petit billet ?

Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Par  Docendo_Discitur  |  78

Permettez-moi une petite anecdote, mais en 1925, le truand Victor Lustig réussi à vendre la Tour Eiffel à André Poisson; un artisan qui voulait récupérer les 7000 tonnes de fer. Et ce dernier n'en dira jamais rien. Trop honteux.
Victor Lustig et un complice récidivent quelque temps plus tard, et réussissent de nouveau à trouver un acheteur pour la Tour Eiffel. Mais cette fois-ci, leur victime fait un tel scandale en découvrant le pot-aux-roses, que les deux malfrats sont obligés de prendre la fuite précipitamment vers les Etats-Unis.

Commentaires
Par  Jupiter  |  19

Je suis choqué et outré. Je vais de ce pas en écrire un Tweet. Non mais !

Par  Docendo_Discitur  |  78

Permettez-moi une petite anecdote, mais en 1925, le truand Victor Lustig réussi à vendre la Tour Eiffel à André Poisson; un artisan qui voulait récupérer les 7000 tonnes de fer. Et ce dernier n'en dira jamais rien. Trop honteux.
Victor Lustig et un complice récidivent quelque temps plus tard, et réussissent de nouveau à trouver un acheteur pour la Tour Eiffel. Mais cette fois-ci, leur victime fait un tel scandale en découvrant le pot-aux-roses, que les deux malfrats sont obligés de prendre la fuite précipitamment vers les Etats-Unis.

Similaires
Chargement…